Rénovation d’un volet

Rénovation d'un volet

Un particulier peut, à sa convenance et selon l’état des lieux, décider d’équiper son habitation de nouveaux volets ou de seulement les rénover. En effet, cette dernière option est de plus en plus courante car il est possible de rénover ses volets en obtenant un résultat tout à fait satisfaisant et à moindre coût.



La phase de décapage


Le décapage des volets permet de les nettoyer de toutes leurs impuretés pour recevoir par la suite le revêtement adéquat.


On peut recourir, au choix, au décapage thermique ou au décapage chimique.

Avant toute opération il faut démonter ses volets au préalable et surtout, bien se protéger avec des gants et un casque de protection afin d’éviter tout incident.


Voici une petite vidéo vous détaillant pas à pas les étapes à réaliser pour la rénovation de vos volets.



Il existe deux types de décapage :


  • le décapage thermique, qui désigne le nettoyage de volets à l’aide d’un chalumeau par exemple. On pose son embout à une certaine distance du volet et l’effet est immédiat. Grâce à l’effet de la chaleur, la peinture se désagrège.

  • le décapage chimique, qui requiert l’application d’un produit abrasif, à poser sur les volets. L’effet est le même que pour le décapage thermique : la peinture se désagrège. De manière générale, il vaut mieux opter pour le décapage thermique quand on possède des volets métalliques. Par contre, si on possède des volets en bois, on optera alors pour un décapage chimique adapté.


La phase de ponçage


Le ponçage implique le retrait de la peinture ancienne avec le décapage.


Pour poncer des volets, on a essentiellement besoin de tréteaux et d’une ponceuse. S’il s’agit de volets en bois, il faudra les protéger avant de procéder au décapage. Ensuite, le ponçage peut commencer.

La ponceuse exerce une action qui permet de lisser le bois, pour un aspect plus net et propice à la pose d’une nouvelle peinture par la suite.



Le nettoyage et l’application d’un nouveau revêtement

Après avoir procédé au décapage puis au ponçage, il faut bien nettoyer les derniers résidus et autres saletés sur les volets, pour que ces derniers puissent être enfin repeints.


La peinture doit être choisie selon le matériau des volets : une peinture spécifique pour le bois ou pour l’aluminium par exemple. Les volets étant placés à l’extérieur de la maison, ils sont exposés aux changements climatiques quotidiens et aux différences de températures. Il ne faut donc pas hésiter à choisir une peinture anti-humidité ou antirouille. Elle permettra ainsi aux volets d’être protégés et plus résistants sur le long terme.


Le particulier peut aussi préférer une peinture glycérophtalique, c’est-à-dire une peinture à l’huile particulièrement résistante à l’humidité. Ce type de peinture est idéal pour les éléments placés en extérieur.




Demandez vos devis Volets gratuits en 1 minute !